Pour mon “copain” Marcel… (OVS)
Publié à 16:02 dans Copains/copines

C ela fait à peine un mois que l’on se côtoie dans les tournois,
O n s’aperçoit maintes fois, et l’on se frôle du bout des doigts.
P rince charmant de la rigolade, Marcel adore les esplanades,
A ccompagnées d’embuscades, de boutades à la cantonade.
I nfluent, il porte bien ses 68 printemps et réside à Frontignan.
N aturellement il a un plan… et s’enflamme comme un volcan.

M algré son oeil coquin, son regard malin, c’est notre copain.
A ttachant avec son air boute-en-train, une sorte de diablotin.
R echerchant de la compagnie… et surtout de nouveaux amis…
C hères à son coeur, la pêche, pardi ! mais la pétanque aussi…
E nfin, les parties de tarot qu’il pratique le jeudi bien au chaud,
L e-voilà comblé l’hidalgo car sa vie ressemble à un fandango.

Miss Doudoune “Le trésor”
Qui te poutchoune encor’ et encor’…

aucun commentaire
Colette et Daniel à Balaruc les Bains (OVS)
Publié à 13:20 dans Copains/copines

C hez Colette et Daniel, tout est O.K pour le matériel.
O n stationne dans la cour… 1e étage petit concours.
L e joli sourire, la bonne humeur, toujours de rigueur !
E ntrez, venez jouer et laissez-vous plumer en beauté.
Tapis verts sur la table, mais surtout soyez aimables,
T andis que dans la cuisine, s’active notre Joséphine,
E n gentillesse, tout en douceur, Colette a bon coeur.

D ans leur grand appartement bien décoré,  illuminé,
A mis copains copines, au chaud, allons jouer au tarot.
N os trois bouts, le 21, le petit, l’Excuse… là elle abuse !
I l amasse avec audace… je vais donc changer de place…
E nfin l’absolution, accompagnée d’une pause collation.
L e-voilà sauvé ! Minuit a sonné… il va pouvoir souffler !

Bonne fête Daniel en ce mardi 12 décembre 2012…

HarmonySète ou Miss doudoune… pour Copain Marcel…

aucun commentaire
Pour mon ami de la poésie
Publié à 14:26 dans Copains/copines

R êvant de participer au concours de poésie
A dorant la simplicité, toujours j’ai eu envie.
Y a t’il un moment plus amusant et exaltant ?
M a renaissance, Raymond, la nuance, le ton.
O h, coucou, grand méchant loup, charmant,
N ‘allez-vous pas me dévorer pour votre dîner ?
D emande tout rouge, le petit chaperon rouge.

B lague à part, petit clin d’œil, ceci dû au hasard.
E tonné, il s’est reconnu, m’aurait dégustée crue.
R evenu de sa stupeur, mordu, il a un grand cœur.
G agné ! Lundi de Pâques, il me sourit, maniaque.
E ncor’, sous son aile et de l’or, dans la cervelle…
R iche, l’acrostiche fétiche pour vous, Ma biche.
O n s’enlace, s’embrasse, c’est le coup de grâce.
T ous mes remerciements et sincères sentiments.

aucun commentaire
Chère Reine Léa…
Publié à 10:21 dans Copains/copines

Reine Léa 

C  hère Reine Léa et mère sereine… me voilà !
H  a, le matin, enfin, je l’ouvre, je le découvre,
E  n votre compagnie… l’apôtre, ici, l’apprécie.
R  iche, Ma biche, à vous, l’acrostiche fétiche…
E  t en toute simplicité, j’ajoute qu’il me plaît !

R  ires, petit sourire, la joie de vivre personnalisée.
E  lle a un caractère entier de grand-mère comblée.
I   l ne faudrait pas oublier, sa générosité partagée…
N  on ! Papounet, sa moitié, lui est réservé, dévoué.
E  lle mène une jolie vie, de souveraine, ravie o’ lit.

L  e soir, devant le miroir, sa porte s’ouvre sur une sorte de Louvre,
E  t son esprit vagabonde, à chaque seconde, sur les petites ondes…
A  vec Son Prince Charmant, elle en pince, pour les bons moments…

Visiter le site de Reine Léa

aucun commentaire
Le coucou casse cou !
Publié à 8:30 dans Copains/copines

L  e coucou vient chez vous, car il est bien, de partout !
E  t dès le matin, après le bain, il fait le plein. Soudain !

C  oucou, roucoucou !… Le revoilou, le casse cou !
O  n le voit, on l’aperçoit, mais quoi ? C’est le Roi !
U  ne journée assez jolie, la tournée des amis aussi,
C  opains, voisins, et tout le tintouin, il en a besoin.
O  h ! Il fuit son “chez lui”, et s’enfuit, sous la pluie,
U  ne fois la nuit tombée, à minuit, il est pardonné.

C  ar sans rire, il a la belle vie, à tire d’aile, on l’envie.
A  vec sa casquette, il passe, repasse puis se casse.
S  ur sa mobylette, il roule dans la foule et se défoule.
S  uivant sa bonne humeur, cet homme a bon coeur,
E  t il est toujours apprécié, même dans son quartier.

C  e coucou n’est pas farouche, il en tient une couche.
O  n reconnaît sa voix, son jargon sétois, qué chichois.
U  ne idylle si particulière… pour une île si singulière.

aucun commentaire
Salut, mon chéri ! Bonjour, ma puce !
Publié à 11:33 dans Copains/copines

L e voici arrivé, avec son compagnon préféré,
E t ainsi adopté, blond, mignon, à l’unanimité.

R egard coquin, taquin, trop tard, il est malin.
O n l’aime bien, bon musicien, petit magicien,
I l apprécie Gabinette… avec qui il fait la fête…

D ‘auteur, compositeur, interprète… il “tête”,
U n chagrin, une migraine, un câlin, la Scène…

C ouchée dans sa garçonnière, la poupée et sa guêpière…
A ncien kiné, il l’a massée “mais viens, je vais te butiner” !
M alicieusement convoitée et pourtant, elle s’est refusée,
P our la suite de la botte, c’est râpé, comme les carottes.
I l y a le respect de la personne. Désabusé, il abandonne.
N otez, personnalité aux idées variées et au franc parler.
G agné, végétarien, il tient à son chien qui le lui rend bien.

E t quand je sors du bureau m’attend le trésor au chaud.
T ous mes “petits chéris”, attablés, sirotent des panachés,

S urtout, café frais, perroquets et déjeuners improvisés.
O n vit au paradis, ici, depuis un mois, c’est toi, notre roi.
N ous partageons tous les bons moments à contre courant.

L a matinée, le petit déjeuner et Médor à faire “pisser”…
A près la promenade, pensez à l’aubade puis la salade…
P our la batterie, pas de souci, Gaby, là, réussit aussi…
I l s’adapte à chaque musique, même avec la Véronique…
N e souriez pas, on est musicien ou on ne l’est pas !

M ais il est parti le vendredi treize et non lundi seize.
U ne matinée d’avril où l’on ne se découvre pas d’un fil.
S a caravane accrochée, il flâne et plane à 180 degrés…
I l a dégusté son petit café, après avoir tout contrôlé…
C hevelure au vent, on assure… et l’aventure l’attend !
I l nous manque avec le chien, sa planque, à St Julien…
E n Genevois, je crois, en Haute-Savoie, cela va de soi.
N ous monterons le saluer et lui envoyons nos amitiés.

aucun commentaire
Carolin, notre copain !
Publié à 12:16 dans Copains/copines

C  oupe à la garçonne, elle chantonne,
A  llure masculine… future Caroline ?
R  ebaptisée Carolin, coquin, enfantin
O  n l’a tous à la bonne… ça cartonne !
L  es yeux rieurs…  de bonne humeur,
I  l faut ” l’avoir “, le savoir… Bonsoir !
N  om d’Artiste ? Allez, tous en piste !

N  otez que c’est gentil, ils m’apprécient…
O  h, mon bel harem et quel requiem !
T  ous sétois, jusqu’au bout des doigts,
R  egarde mon trésor ! Ce pesant d’or !
t on joue où ? Ici, dans les harmonies.

C  omme le ” bienfaiteur “, Monseigneur,
O  n est côte à côte, pensez, je l’asticote.
P  our le Père Noël universel, ” l’éternel “.
A  vec mon Lapin, la poudre de Perlimpimpin
maginons enfin, le coup de foudre, en vain !
N  a, la bise ! Jo, ho ! La cerise, sur le gâteau.

aucun commentaire
Eternel printemps…
Publié à 13:26 dans Copains/copines

R  egarde, mon lapin, l’horizon où se lève le soleil
O  h !… Une petite étoile brille encore dans le ciel
G  ai et bleu comme la mer où dansent les nuages
E  clairci d’un souffle de vent en ce beau paysage
R  écital de mouettes, accompagné de vaguelettes

C  e tableau émouvant pour cet éternel printemps
O  ui ! Fugue amoureuse, les pieds nus sur la plage
U  nis, enlacés tendrement comme deux coquillages
R  ajeunis et très heureux par l’agréable promenade
R  iant de bon coeur, devant cette bonne orangeade
E  t la mer, le destin, caresse sans cesse le sable fin
T  wistant en cadence, toutes les nuances, du matin

aucun commentaire
Chère Gabinette !
Publié à 2:00 dans Copains/copines

C aravane “embordillée”, il y prend souvent son pied
H a ! Un bon copain, enfin, de mon passé si lointain
E t c’était Lui, le batteur, qui a enflammé mon coeur
R appelle-toi les tournois avec moi, l’harmonie aussi
E t le Big Band Sétois, tu étais le Roi, de la batterie

G agné, c’est mon voisin, on partage le même terrain
A vec sa télé magnifique, nos soirées sont magiques
B oire un perroquet ou un Ricard corsé, ça nous plaît
I mproviser la dînette puis la couchette et la couette
N ‘allez surtout pas chercher, midi à quatorze heures
E t chacun mène sa petite vie sans se créer de souci
T rop joli, notre Paradis ; Les vrais amis nous envient
T oujours en liberté avec simplicité, amitié et respect
E t je te fais de gros bisous. A ce soir, mon Gabinou

1 commentaire
Le “Père Noël”
Publié à 1:00 dans Copains/copines

L  e père Noël est bien réel… et je l’ai rencontré
E  n guise de traîneau, il conduit une belle Volvo

P  ompier de profession, la musique est sa passion
E  t ses activités variées l’occupent toute la journée
R  etraité à La Peyrade… il ne reste jamais en rade
E  t n’a jamais froid, le chauffage, on n’y a pas droit

N  ous, pour tout, il nous trimballe de partout
O  h oui, dans la bonne humeur, il a bon coeur
E  t il fait partie de mes copains, c’est certain
L  ui, il nous a, à la bonne, il joue du trombone

aucun commentaire