La Tourterelle
Publié à 15:59 dans Harmonie de Sète

La Tourterelle

M onseigneur de la Tourterelle, bonheur de la citadelle,
O rganisateur de la ritournelle, et séducteur de la Belle,
N ous sort le petit trésor… son amie fidèle et sensuelle.
S ur un battement d’ailes un petit ban pour sa bagatelle.
E lle chante, nous enchante, la galante très charmante.
I ncognito au piccolo, un grand bravo, et hop au boulot !
G azouillis enrichis de mélodies aux tonalités si fleuries,
N otes de musique magnifiques, l’anecdote sympathique.
E nvolée réussie, il la taquine sans souci, en son paradis.
U ne plume dans le vent parfume la journée du printemps.
R endez-vous cet été, chez nous à Sète elle va séjourner.

D ans sa lumière rejaillit cette Tourterelle si fière.
E lle renaît naguère aussi légère que l’atmosphère.

L e silence régnait, ça y est, la cadence débutait,
A ccompagnée de triolets serrés et bien rythmés.

T rès difficile, ce style Polka mais ce volatile est sa Diva.
O ublions notre mécène, l’harmonie châtelaine, enchaîne.
U ne fête, deux conquêtes, trois esthètes, le casse-tête !
R avi de son rôle, il rit et la cajole… elle s’affole, batifole,
T andis que le piccolo, le verbe haut, sifflote tout là-haut.
E nfin ! Sur le bord du chemin, l’oiseleur lui tend la main.
R egard tout en malice, Bernard serein devient complice.
E t pour finir, saluer de l’estrade. Le plaisir de l’accolade
L ui fait chaud au cœur, et dans cette très bonne humeur,
L es applaudissements nourris, les remerciements aussi
E nchantent ce bel après-midi, nous sommes tous ravis.

La Tourterelle / E. Damaré (extrait) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

1 commentaire
Folie exquise à… 3 temps !
Publié à 9:41 dans Harmonie de Sète

H armonie ! Harmonie ! toi… qui fais partie de notre vie,
A vec un chef si gentil, toi, subventionnée par la mairie.
R éjouis-toi de nos concerts et défilés, en tenue bleutée,
M ais surtout, n’oublies jamais que tu restes la préférée.
O ù, du lundi au vendredi, tu es choyée, tu es “nourrie”,
Non seulement par sa présence et aussi par sa passion,
I maginant son attirance pour les magnifiques partitions,
E t vivant plus pour sa musique… que pour la Véronique.

M aintenant, en dix ans, tu persévères en tant que maîtresse,
U niverselle, sensuelle, essentielle, c’est là que le bât blesse.
N ul ne compte à ses yeux, que ta prestance, ta compagnie,
I mprovisant des activités pour ne pas te laisser dans l’oubli.
C ar, au fil du temps, il est devenu tout simplement ton amant.
I l ne fallut pas grand chose… pour que renaisse l’osmose…
P rincipalement, temps, patience et immense financement.
A vec toi, rien n’est simple et facile et jamais, il ne se défile.
L e matin, au saut du lit, sa première pensée, c’est pour qui ?
E t jusqu’à la fin de sa vie, tu resteras toujours son “amie”.

D e toute façon, j’en ai pris mon parti, je tiens beaucoup à lui,
E n tant que chef… et, en contrepartie, c’est mon petit chéri.

S ifflant l’escarpolette en fête, petite faveur pour sa perruchette.
E lle apprécie tendresse, ivresse et chantonne si on la bichonne.
T oute ma sympathie et mon amitié, je t’envoie un tendre baiser,
E ncore merci pour ces moments, j’en savoure chaque instant.

aucun commentaire
Centre culturel Léo Malet à Mireval
Publié à 12:59 dans Harmonie de Sète

C  ’est l’Harmonie, par ici, nous voici ! En décembre, début décembre.
E n premier, on prend son pied en effet et en second, voilà la boisson.
N otre directeur, Bernard Da Palma… les acteurs, le bar et puis voilà.
T rès jolie salle si magique, magnifique, aussi idéale, pour la musique.
R egardez ce sourire enfantin, admirez le, ce messire coquin si malin,
E t il peut se réjouir… de ce souvenir car c’est un vrai loisir, un plaisir.

C adeau, les morceaux sont beaux, toniques… Coco, le générique,
U n dessin animé, de Walt Disney… Rappelez-vous, c’est si chou !
L es oiseaux se cachent pour mourir nous a fait frémir, à découvrir,
T ant l’Amérique que le Mexique… c’est anecdotique et dynamique.
U ne Italie si romantique… la Russie nostalgique… la vie est ainsi.
R ésistez, Morricone Portrait, je m’abandonne, ça y est, c’est joué
E t le beau paso, Consuelo Ciscar, un regard, trop beau, ce départ.
L es solistes, les percussionnistes, s’il vous plait, êtes-vous prêts ?  

L égendaire à Sète, populaire pour la fête, ce pot pourri nous ravit,
E t avec l’Espagne, j’ai la cagne… Fiesta et Américana, ça vous va ?
O n connaît tout, Love is blue, hou hou et Hello Dolly qui me sourit.

M ême La mer déchaînée et le Village People nous ont enflammés.
A lors la salle s’est levée et nous a acclamés comme on le méritait.
L ‘on remercie Le sieur André Bouriez… aussi Monsieur Foulquier,
E t ce samedi, à Mireval, fut un joli après-midi, musical et amical.
T out en simplicité et inventé pour toi, reçois les amitiés des Sétois.

Extrait vidéo »

aucun commentaire
Sainte Cécile, patronne des musiciens
Publié à 18:30 dans Harmonie de Sète

 Sainte Cécile, patronne des musiciens

P atronne des musiciens et tu nous bichonnes les anciens,
A vec ton petit nom, Cécile… avec un petit don, de la ville.
T u chantonnes, il t’appartient… si tu fredonnes, il revient.
R ire et sourire discrets, elle est complice dans la malice.
O n la connaît, à l’année, la spectatrice dans les coulisses.
N ourrie de jolies musiques, ravie, la-voilà si nostalgique.
N otre théâtre Molière, sans frontière, rempli de lumières,
E ntière, l’Harmonie particulière, de Sète, île si singulière.

D échaîné, le Coco. Joli, expressif, ici, le nouvel indicatif.
E nlevé Morricone Portrait, je m’abandonne, c’est vrai !
S ans oublier Consuelo Ciscar, paso si beau, hé Bernard ?

M ême du coq à l’âne, les Gipsy Kings et l’ambiance gitane,
U ne marche assez rythmée, Américana vous tend les bras,
S uivie avec plaisir par Les oiseaux se cachent pour mourir.
I maginez ! L’Amérique, magique, harmonique, dynamique.
C herchez, Mary Poppins, et son parapluie. Là, je poursuis !
I dylle typique, au Mexique… Tijuana Taxi, nous y voici, ici.
E coutez et appréciez Village People et la Mer, c’est si clair !
N otre concert d’enfer, Grandioso, si beau et tous ces solos,
S avourez Hello Dolly, si joli et revenez, dans notre paradis.

aucun commentaire
Les petites notes, sans fausse note…
Publié à 10:00 dans Harmonie de Sète

D o, première note de la gamme et dernière… dans mon âme
O h, à la traversière, je la crains, sans manière, c’est certain

R é aigu, c’est très ardu, au sax alto, ce n’est pas de tout repos
E t les deuxièmes parties si jolies, je prends mon pied, là aussi

M i, mimi, mercredi, en milieu d’après-midi, c’est sans souci
I mproviser, jouer en dilettante, eh oui, ici, c’est un Andante

F a, clef de fa 4è, fa 3è mais, ce n’est pas ma clef préférée
A vec mes instruments dans les vents, c’est très chantant

S ol, la clef de sol, je la lis bien mais j’adore les bémols, lol
O ui… pour la traversière et les dièses pour l’alto, trop beau
L e mélange des clés, des tonalités, des doigtés, je m’y fais

L a, la, la, la note d’accord, d’abord, on est du même bord
A h, oui ! Un si bémol à la flûte, un sol à l’alto et on y «go»

S i… silence, demi-pause, pause et l’on se repose, en prose
I l y a sept notes coquines et en compote sont mes babines

aucun commentaire

R egardez-moi… cette jolie place… Aristide-Briand !
E t notez tous les petits espaces, limpides, verdoyants !
N ‘oubliez pas, les six terrasses, les intrépides clients.
A vec les platanes centenaires, on flâne en célibataire.
I maginez cet endroit, je suis tout en émoi. Pourquoi ?
S ur le kiosque à musique, ce fut un moment magique.
S ix ans, émouvant silence, j’ai reçu le prix d’excellence.
A h, quarante ans après ! Le souvenir, plaisir partagé.
N om du mécène et nom de la “scène”… Belle aubaine !
C ompositeur, amateur, heureux donateur, bienfaiteur,
E t il vient d’un ancien “clan” de négociants allemands.

D ‘origine brémoise, cuisine sétoise, et il “s’apprivoise”…
U ne générosité signée Johan Franke, il nous manque.

K iosque à musique magique, magnifique pour la mélodique.
I l offrit ce joli monument, quand sa vie partit avec le vent…
O rnant aussi sa ville d’adoption créant ainsi mille occasions.
S on inauguration, l’interprétation, l’attraction fit sensation.
Q uelle harmonie ! Et du Rossini, les voici attendris et ravis.
U ne ouverture, très dure, de Guillaume Tell. Sensationnel !
E t les Noces d’Or ! En hausse, ce trésor et quel beau décor !

A l’ombre des platanes, grand nombre de mélomanes !

M ême Sète, les soirs d’été, on aime la fête, elle y était.
U n des endroits les plus agréables, voire formidables.
S ète… notre petite ville familière… une île singulière,
I l y fait bon vivre, un livre, des cuivres et l’on s’enivre…
Q uand les vieux sétois, les yeux en joie, se souviennent,
U ne nostalgie de leur harmonie, une mélodie ancienne…
E t l’accolade, la ballade, l’aubade et puis la macaronade.

A vec les travaux commencés, il est trop beau, il renaît.

S ‘il vous plaît, un ban mais un grand, pour la municipalité,
E t avec ses 116 printemps… à l’aise pour du bon temps…
T ous à vos partitions, attention, c’est encore l’inauguration !
E t merci la Mairie, pour l’Harmonie, la belle vie nous sourit.

Ce charmant poème a obtenu avec succès le 1er prix DELTEIL
2010 au grand concours international de poésie organisé par l’Association “Rencontres Artistiques et Littéraires” - l’île des poètes à Ste Geneviève des bois.

2 commentaires

H é oui, aussi, nous faisons partie de 3 harmonies
A vec mon harem de mâles, nous faisons la malle
R avis de se retrouver, en soirée pour s’apprécier
M ardi, c’est Palavas les Flots les pieds dans l’eau
O u Lundi ou Vendredi. A Sète, c’est jour de fête
N ‘oublions pas Lansargues tout près de Mauguio
E t les directeurs sont souvent de bonne humeur
S i vous les voyez fâchés… arrêtez-vous de parler

aucun commentaire

Bzzz mââle !!!L a répétition… et l’Anniversaire du Lapin,
E t les percussions. Jambes en l’air, enfin !

Jambes en l'air, enfin !

M erci ici, à la Free mais à vous tous, aussi.
O n y croit… On l’aperçoit et on l’entrevoit… 
U n moment après, en un instant, c’est prêt !
Il a les yeux si doux d'un bon gros matouS ur ses gardes, lui m’attend et me regarde.
T oute la nuit, sans bruit, sans souci, il jouit.
I l a les yeux si doux d’un “bon gros matou”.
Q ui c’est ? Cherchez, devinez…  et gagnez !
U ne partie de plaisir, désir à n’en plus finir,
E t sa journée venait de se terminer. Crevé ! 

M ais il ne pique, qu’en Musique,
A vec les nuances, et en cadence,
L a finesse, la justesse et l’ivresse !
E t oui, c’est lui qui mène la danse.

En musique et en cadence, c'est lui qui mène la danse.

aucun commentaire

C omme chaque année, il s’est bien passé.
O h, les belles tenues, tous de bleu vêtus…
N on ! Un joli bleu roi, une cravate à pois,
C hoisie aussi, à l’unanimité, c’est discret.
E t tous habillés ” frais “, on l’a bien mérité.
R emercions la municipalité de nous aider.
T out notre programme… sous le charme.

D ébutant ce concert avec un rock d’enfer,
E coutez ” Coco ” et le solo. Le ténor, encor ‘ !

P our les ” tendres pensées de Russie “, c’est réussi.
R essassez ” l’Amour est bleu “, bonjour heureux !
I maginez ” Notre maestro “, ses apôtres, trop beau.  
N ‘oubliez pas ” Le France “, la trompette en transe
T rop, ce paso ! ” Consuelo Ciscar “, morceau à part
E ntendez-vous ” La mer ” ? Trenet, et son univers,
M ais c’est la pause ! On se pose, se repose. Prose !
P our la joie de vivre, “Fiesta ” nous a fait sourire.
S tandard international, ” My way “, royal. Ouais !

D écouvrez le solo de l’alto… Notre cadeau, c’est Cloclo,
A ccompagné de ” Morricone “, bercée, je m’abandonne.
N otez : la flûte exulte et à l’alto, un coup de chapeau.
S ouvenez-vous des ” Lacs du Connemara “… le voilà !

L es ” Gipsy “, ici ? Chanteurs, guitaristes, tous en piste !
E t les percussions en pleine action, c’est ça, l’attraction.

V oici ” Bécaud ” et Nathalie, ce pot pourri nous ravit,
E t ” Laissez moi danser ” enlevé, parfait pour s’amuser.
N otre Dalida internationale est géniale, on se régale.
T out comme ” La môme “, voyageons en son royaume…

C oton, ” L’hymne à l’Amour “, le baryton vaut le détour.
H a! ” La vie en rose ” à la traversière, c’est signé Pierre…
A vec Sète surprise… on vous envoie, des grosses bises…
N ous remercions le directeur, quel moment de bonheur !
T out aussi appréciée, Laurence, qui orchestrait la danse,
A ccompagnée du président et ses histoires, dans le vent…
N otez aussi, Thierry et René et je tiens, ici, à les saluer.
T ous sont repartis, sur ” Hello Dolly “, et un grand merci.
 

aucun commentaire
Musique en fête
Publié à 11:33 dans Harmonie de Sète

M ême cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage
U n travail bien préparé est à moitié achevé, c’est vrai
S ouvenez-vous de cette maxime, ici, soutenez la rime
I l s’agit d’un investissement ou d’un semi de jardinage
Q ue ce ne soit pas une punition et c’est notre passion
U ne très bonne récolte de fruits, de fleurs, de lauriers
E t à l’initiative d’un ban, pour le concert de printemps

aucun commentaire