La Normandie

Mardi 14 août 2018
Parking autoroute Balaruc quatre heures du matin,
Direction le pays du beurre… non mais quel festin !
La crème fraîche donc, Normandie, nous arrivons,
Demain Honfleur, balade, promenade pour de bon.

Voici le splendide car rouge Jamila, la conductrice,
Assise à ses côtés, Elodie notre accompagnatrice,
L’aire des volcans d’Auvergne, déjeuner vite fait,
L’hôtel-piscine luxueux à St Jean de Braye (Bré).

Quelques longueurs, lit de deux mètres, magique,
Cet agréable souper, assez convivial, magnifique.
Journée bus, conduite souple… on va se coucher.
Première nuitée, cherchons les bras de Morphée.

Mercredi 15 août 2018
Trois cents kilomètres à rouler… enfin j’aperçois
Une flopée de cigognes bien alignées sur le toit,
Le célèbre pont à haubans apparaît au lointain,
Puis disparaît comme la poudre de perlinpinpin.

Bienvenus en ce lieu pittoresque, chez Bistrot,
Un vrai menu typique… ce n’est pas trop tôt !
Voilà Zélia, guide drôle, plaisante, sympathique,
Sa pivoine rouge partage son savoir touristique.

Visite guidée d’Honfleur, cinq opulents ports,
D’abord de commerce, de pêche, joli décor !
Croisière fluviale, maritime ou de plaisance,
Nombreuses embarcations mènent la danse.

Le quartier de l’enclos, l’antique grenier à sel si beau,
La charpente reconstruite avait la forme d’un bateau.
Ces parois recouvertes de tuiles, s’appelle l’assentage,
Des pans de bois sur les murs se nommant le bardage.

Imagine cette rue avec six anciennes boucheries,
La porte-fenêtre, dégagée, pour l’aération,  aussi.
Partie haute, le protège-soleil… la basse, l’étal.
L’inclinaison du trottoir fournit un égoût spécial.

Le manoir de Roncheville appartient aux fortunés,
16è siècle, silex… briques… pierres mélangées.
Une centaine de galeries d’art impressionnistes,
D’importants peintres, non notés parmi ma liste.

Remarque cette étroite cour privée, rue de la prison,
La fenêtre guillotine s’ouvre vers l’extérieur, ah bon !
Notre originale église Ste Etienne, reste très prisée,
Deux intéressants musées dans la ruelle fréquentée.

A l’intérieur du vieux bassin, où Colbert a contribué,
Découvrons la porte de Caen, lieutenance rénovée.
Quartier Ste Catherine via les abords des remparts,
Maintenant devenu si populaire beaucoup plus tard.

L’église du même nom a été construite en deux fois,
Le clocher par ici le corps principal par là, tu le vois ?
Cette subtile place du marché, produits bio, locaux,
Répétition orgue violon, concert le soir… chapeau !

La procession de roses blanches forme un long défilé,
Du coup, le joli petit train bloqué… n’a pas pu circuler.
Le futur marché nocturne s’installe… avant la nuitée,
Temps superbe mais mal aux pieds d’avoir baroulé.

De nouveau, une halte, vraiment chouette la vadrouille,
Chaque venelle, les moindres recoins joliment repérés.
Rendez-vous telle heure au seul manège, le carrousel,
Ville de Pont-l’Evèque… quatre jours,  charmant hôtel.

Jeudi 16 août 2018
Alexandre, aimable adorable conducteur d’aujourd’hui,
Quatorze degrés extérieur, après, évitons Dame pluie.
Début de traversée… du fabuleux pont de Normandie,
Presque deux kilomètres, mais observe-le bien par ici.

Ainsi celui-ci enjambe, traverse, la Seine princière,
Par cette longue côte pour les bateaux de croisière.
Une heure vingt de route si douce… jusqu’à Etratat,
Célèbre point de vue mondialement connu, le-voilà.

Dans le pré… ces vaches normandes, riches en lait,
Quatre formages A.O.P succulents, pas de publicité.
Quelques champs de betteraves sucrières itou de lin,
Le ramasser, faire rouir correctement… c’est certain.

Devant l’Office du Tourisme patiente l’autre Elodie,
Une égérie sympathique tout comme la notre aussi.
Leur blason fut créé, en l’an mil neuf cent cinquante,
Via Monsieur Lindon, maire d’une famille charmante.

Représentant deux clés, trois coquillages, trois tours,
Les portes, d’amont, d’aval, manno porte… alentour.
Une flopée de goélands argentés protègent les bébés,
La mer monte au moins à la première butée de galets.

Cette protection naturelle préserve le typique village,
Tellement pittoresque lors de ces tempêtes sauvages.
Une large étendue caillouteuse, entourée de falaises,
Dévoile une sublime baie grandiose, toujours à l’aise.

Immense tapis de pierres rondes, aux flots si calmes,
De faibles vaguelettes, où sont passées mes palmes ?
Nommé l’estran, une masse noire d’algues accumulées,
Enfin, l’anecdote entre pèqueux et parisiens déchaînés.

Vive, les bains de mer… le maître-nageur coquin,
L’histoire des femmes, leur lessive lavée à la main.
Notre-Dame-de-la-Garde, une délicieuse chapelle,
Ce paysage unique au monde, une mer immortelle.

Deux cabestans… afin de remonter les bateaux,
Mieux, d’étroites embarcations pour maquereaux.
Alors le hareng, poisson roi, la morue, l’or blanc,
Très satisfaits de ses commentaires intéressants.

Quartier libre, une centaine de marches plus tard,
Quelle douce grimpette, un panorama de veinard.
Ce léger vent frisquet caresse mes mollets potelés,
Tandis que nos pas se dirigent vers le joli marché.

Encore manqué, ce petit train partait complet,
Direction la chapelle, falaise d’amont escarpée.
Tarzan et Diane sur leur île, voici donc Trouville,
Décor Louisane ce casino domine par son style.

Plusieurs hôtels classés monuments historiques,
Dégustation agréable…  restaurant fantastique,
Tour de ville au cœur de la divine cité balnéaire,
Accompagnés par ce dernier, qui circule pépère.

Et impossible de vous raconter la sublime visite,
Tellement diversifiée, dans cet éblouissant site.
Puis le car jusqu’à Deauville, une heure de pause,
Promenade des planches, cabanes de bois, j’ose !

Ainsi, les photos crépitent… le long du baladoir fabuleux,
Devant les patronymes d’acteurs hollywoodiens heureux.
Je m’imagine auprès de mes vedettes chéries, adorées,
Côte à côte les yeux dans les yeux mais faut pas rêver.

Pont l’Evèque, la fontaine représente un arbre de vie,
Une charmante ville très colorée, toujours bien fleurie.
Nous-voici donc en pension régalant ses fins gourmets,
Emerveillés, affamés, fatigués, vite, notre nid douillet.

Vendredi 17 août 2018
Un extraordinaire couple de cygnes noirs de bon matin,
Quémande leur petit déjeuner… ou un quignon de pain,
Arrache l’herbe fraîche… baignée de rosée magistrale,
Poules d’eau, canards, troublent cette brume matinale.

Tout le harem féminin, ici, fait un brin de toilette,
Se lisse les plumes, afin de paraître si coquettes.
Autour de l’immense lac, une myriade d’activités,
Constamment joyeux le bonheur est alors assuré.

Un moment d’émotion… via, le mémorial de Caen
Raphaël jeune conférencier relate ces événements.
Trop impressionnant, ce musée du débarquement,
Un succulent déjeuner, au merveilleux restaurant.

Arromanches, où se situe le célèbre pont artificiel,
Puis le cimetière militaire américain circonstanciel.
Omaha Beach, pointe du Hoc, le bus s’est coincé,
Chacun ses souvenirs, ce fut une sinistre journée.

Samedi 18 août 2018
Cinquième aurore, décollage vers huit heures,
Ce délicieux brunch… du pain frais, du beurre.
Un temps frisquet, treize degrés, le petit gilet,
Villedieu-les-Poêles intéressante visite guidée.

La fonderie de cloches fabriquées en atelier,
De différentes tailles, sonorités, quel pied !
Demoiselle Florine partage pratique, savoir,
Ce village magnifique, allez-y, il faut le voir.

L’achat d’une cloche va résonner tous les jours,
Maison, réveil, repas, merci beaucoup, bonjour.
Illustre Mont St Michel… escapade… raccourcis,
Repas copieux, balade sur les remparts éclaircis.

Navette bus, ruelle principale, lots de galettes,
Mugs, cidre maison, sets de table si chouettes.
Flânerie au château, rochers secs marée basse.
Allongés, nos pieds sur le sable se prélassent.

Réintégrant Pont l’Evèque, pour cette ultime nuit,
Voici que Dame pluie approche sans faire de bruit.
Le dimanche découverte de la Basilique de Lisieux,
Ce chef d’œuvre fabuleux, comble mes jolis yeux.

Temps libre… révélation à Livarot… cette fromagerie,
A.O.P, Appellation d’Origine Protégée de Normandie.
Quatre fromages, Pont l’Evèque, Camembert, Livarot,
Neufchâtel, également le cidre, le calva, le pommeau.

Fuyons l’harmonieuse région, sans la moindre grisaille,
Repartons donc sur Bourges après de bonnes ripailles,
Digestion… lecture… jeux… tout l’après-midi entier,
Escale au Palace, fin souper, quatre étages à pieds.

Lundi 20 août 2018
Cinq départements, l’Eure, l’Orne, la Seine maritime,
Le Calvados, la Manche, ne sont plus des anonymes.
Traversant le centre de la France, bien tranquillement,
Des souvenirs plein la tête… terminons agréablement.

Comments Off