Mercredi 27 février 2019

Nos vacances commencent par cette belle journée de balade,
La ville de Foix, première nuitée étape, de notre promenade.
Stationnés aux abords du cimetière réservé “campings-cars”,
Souper, léger, plaisant restaurant, déjà sept heures et quart.

Comme d’habitude la télé n’a pas du tout fonctionné,
Donc visionnage de cet inquiétant policier en DVD.
Farniente, douceur à l’intérieur du super nid douillet,
Je m’endors très paisiblement, comme un gros bébé.

Jeudi 28 février 2019

Pendant quelques kilomètres grimpons à Notre-Dame du Pesquié,
Au bout de la route serpentée, entracte sur ce parc en chantier.
Traversant le généreux domaine situé vers St-Pierre-de-Rivière,
Dame charmeuse aux eaux glacées, court sous le pond de pierre.

Quelle majestueuse abbaye, couleur claire, aussi apaisante,
La tranquillité, l’éternel silence, la paix presque effrayante.
La présentation de plusieurs succulents fromages fermiers,
Faisselle, beurre, Saint-Paterne… La Tomme, lait cru entier.

Apparaît Soeur Marie-Thérèse, son accueil charmant,
Discutant de tout, même de la pluie, du beau temps.
La communauté vaque à ses occupations chaque année,
Travaille dur, activités intéressantes bien partagées.

Un chien de berger pelage noir, follement ébouriffé,
Donne ici la tonalité, interdisant l’accès aux ateliers.
Impossible de visiter ce lieu… sacré, discret, secret,
Respectons leur savoir-faire ainsi que leur vie privée.

Après le vadrouillage la régulière grimpette à lacets,
Moulis, une coquette boutique étonnante achalandée.
Produits du terroir, miel, confitures de fruits variés,
Encore ces délicats mets ma carte bleue va y passer.

Prolongeons la virée sous ce divin après-midi ensoleillé,
Kyrielle de sommets enneigés, le col de la Core fermé.
Sa Majesté Lac de Bethmale, son parcours touristique,
Baskets en pleine poudreuse, chevauchée fantastique.

Le ruissellement des flots… enchante notre sérénade,
Le reflet vert, calme à souhait, envoûte cette aubade.
Vaste gouffre peuplé, de différents arbres dénudés,
Maintes avancées de terre offrent ces îlots escarpés.

Dame blanche étale son abondant manteau immaculé,
Cette flopée de barrières préserve ce site protégé.
Chemin forestier, chalet-refuge, orteils engourdis,
Camping, feux baignade, trial, VTT sont interdits.

De l’autre côté du pont, huit longs tentacules articulés,
Qui de tous bords, filent en cascade à travers la forêt.
Mousse, feuilles, galets usés, se laissent alors caresser,
Mirettes écarquillées admirant ce paysage, émerveillée.

Dînette sympathique au carioca* toujours organisée,
Fabrication maison, goûtons la gastronomie raffinée.
Arrien, petit parking communal de cet unique bourg,
Rêvant d’étranges cieux, céleste musique, alentour.

Vendredi 1er mars 2019

Depuis hier, nous écumons certaines fromageries,
Une, chemin du lac si renommé pas très loin d’ici.
Coin assez étroit, évasion, fugue, marche à pied,
Dommage ! Point, de lait caillé, ni yaourts laitiers.

Tarascon / Ariège, garés juste à notre place coutumière,
Le long du bâtiment où chahute doucement Dame rivière.
Samedi, matin fraîs, flânons au marché des détaillants,
Sur ce large pont jetons du pain aux canards impatients.

Ensuite route des Pyrénées romanes, route des corniches,
Bien goudronnée grimpant à travers cette forêt ma biche.
Villages typiques, Lubenac, Garanou, Vernaux, puis Lordat,
Ce terre-plein élevé invite au pique-nique, l’original repas.

Les hauteurs enneigées, scintillent de diamants illuminés,
Somptueuses chapelles, constructions tant diversifiées.
Kyrielle de fontaines, cascades, le vent s’est apprivoisé,
Coin paradisiaque, panorama trois cent soixante degrés.

Axiat, Bestiac, Unac, la carrière de talc, le château,
Pause de deux heures, sieste appréciée, chapeau !
Ax-les-Thermes l’escale centre ville, voici l’arrivée,
Stationnement payant payé, allons donc promener.

Cafés serrés, rue piétonne, soudain quel téléphérique !
Fuyons jusqu’au deuxième niveau, mais pas de panique.
L’ouverture de l’œuf se ferme, notre cabine s’élance,
Ainsi, je revois “Les bronzés” quand tout se balance.

Vingt minutes après, au plateau de Bonascre, à la station,
Des centaines de logements, restos-bars en pleine action.
Les pistes balisées, des baskets gambadant dans la neige,
La foule de skieurs, slalome avec agilité, tout en arpège.

Quelques supers photos de cet immense royaume immaculé,
Devant l’impressionnant brouillard, improvisant une traînée,
Dégustons un divin chocolat chaud, nez, oreilles, ont rougi,
Redescendons tranquillement par les œufs comme au ralenti.

Fin souper, belle brasserie, typique, selon la tradition,
Une tartiflette ariégeoise, une omelette à sensation.
Insensé, aucune dégustation de crêpes c’est complet,
Balade nocturne, digestion assurée, de la complicité.

Dimanche 3 mars 2019

Réveil en musique, par des roucoulements de pigeons,
Gazouillis stridents d’oiseaux, rigolades des piétons,
La navette, vite ! La direction du centre, le déjeuner,
Le petit train promenade de Poppy en bordure du quai.

Agréable locomotive blanche, trois wagonnets colorés,
Protégés d’une tenture rouge vif, portières vert foncé,
Un ordre de ramassage gratuit, toujours très secoués,
Premier arrêt, au camping déjà, le-voilà plein à craquer.

Et un quart d’heure plus tard, tout le monde descend.
“L’Oriège” dans son lit, déchaînée, défile activement.
Continuons le périple, à vide on saute comme un lapin,
Installés au fond, prenons la poudre de Perlimpinpin.

Au Rocher de la Vierge, mon cœur bat la chamade.
Elle grimpe dur dur à travers la forêt, cette balade.
Construite sur un rocher, une tour carrée crénelée,
Quatre anges et une vierge debout sur son sommet.

Ce matin à huit heures, couverte comme un pompier,
Il fait quand même, une magnifique journée d’été.
Pique-nique dans le carioca, on a bien déjeuné à midi.
Dormons au calme à Bourg Madame, à la gendarmerie.

Lundi, baigné par une chaude journée ensoleillée à souhait,
Odeilho Font Romeu la dame blanche ne s’est pas éternisée.
Direction les Angles, l’épais brouillard descend rapidement.
A l’espace bleu, crêpe cidre, nous goûtons tout simplement.

Pla del Mir, parc animalier, branchés enfin à l’électricité,
Notre batterie rechargée, au quart de tour on a démarré.
Mardi, promenade à a citadelle, Villefranche -de-Conflent,
Petit bonjour à la grotte des canalettes où l’on va souvent.

Eus, charmant village tout en hauteur mimosas couleur or,
Vergers d’arbres fruitiers amandiers pêchers, ce décor !
Perpignan, Ampuriabrava, soupons donc chez Monserrat.
Mercredi, du lèche-vitrine à Rosas, balade à la Jonquera.

Jeudi, dès potron-minet, au Perths, boutiques fermées.
Ensuite, virée à Collioure, le temps se gâte, vive le Kway.
A notre parking habituel, une belle soirée à Cabestany.
Vendredi, au matin, le beau temps revenu, balade fleurie.

A midi, chez des amis, on déjeune dans un resto chinois,
Puis Bompas, charmante visite du parc animalier, tu vois.
Ces nombreux animaux demeurent toujours bien soignés,
Vendredi 8 février, nos vacances viennent de s’achever.

Comments Off