La grotte des Trabucaïres (Trabuc)

La grotte de Trabuc

Une petite boutique sympa me tend les bras,
Vins, cartes postales, souvenirs, quel plaisir !
Nous patientons dans un couloir, assez noir,
Une flopée d’escaliers m’attend du bon pied…

Ce beau voyage féerique reste si magique.
De bon cœur, à cent mètres de profondeur,
Quatorze degrés toute l’année, il y fait frais.
Bonjour les gours ; les draperies trop jolies.

Comme dit le document, la grotte servit aux brigands,
Ils avaient leur cache secrète, le repaire sous la terre.
Leur arme, le “trabuc” d’où ce nom “Grotte de Trabuc”.
Quelle appellation, laissons vagabonder l’imagination.

L’eau est claire, pure, vitale mais pas de vie animale.
De très nombreux gours remplis comme des jacuzis.
Les jolies draperies forment les coquillages de plage.
Des stalactites tombent, et les stalagmites montent…

La salle des 100.000 soldats, les plafonds sont si bas,
Un lac cristallin… sur notre chemin le safari souterrain,
Ces grandes orgues illuminées, les cascades pétrifiées,
Les grosses méduses d’antan, tout est impressionnant.

Dans la vitrine, un tromblon, des ossements s’acoquinent.
Egalement… de très nombreuses poteries, fin néolithique.
A remonter les deux cents escaliers, on a pris notre pied !
Et je ne vous raconterai pas tout. Allez-y, ça vaut le coup.

La grotte de Trabuc en Cévennes

*Les commentaires sont clos.