Ma muse… l’étang de Thau…
Publié à 21:03 dans Etang de Thau à Sète
L'étang de Thau

Dans la soirée, assise sur un rocher,
Un vent si frais se pose à mes côtés.
Il souffle, soulève mes cheveux fins,
Et tourne les pages de mon bouquin.

Je le sens et tout mon corps en frissonne,
Jambes repliées, mon esprit s’abandonne.
Un portail couine… la mouette baragouine,
Le vol est gracieux, j’ouvre grand les yeux.

Le soleil, aux beaux reflets argentés,
Vient de tirer sa révérence, enchanté.
Ces nuages blancs en forme de flocons,
Ressemblent à un troupeau de moutons.

La lune n’était pas invitée à jouer.
A cache-cache… elle se planquait,
Parmi toutes ces boules de coton.
L’étang s’amuse avec les poissons.

*Les commentaires sont clos.