Opération survie réussie…

O n devait organiser une balade sympa en carioca, et nous voilà
P lein d’essence fait, pneus gonflés, eau à volonté, vélos attachés
E t l’après-midi du vendredi, nous voici partis, sans aucun souci
R endez-vous à Perpignan, le petit train nous attend patiemment
A vec le vent, nous visitons tranquillement les beaux monuments
T rès bon souper… Il nous fallait un endroit abrité pour la nuitée
I maginez, le soleil se couchait, on l’imitait quand tout est arrivé
O h ! La batterie vient de lâcher, plus d’eau chauffage électricité
N on ! Couette, couverture, chouette, ça dure… raté, c’est râpé

S ortis de cet igloo, si doux… Ici, il est en pays conquis… pardi
U ne belle journée s’annonçait et on croyait “le” problème réglé
R ebelote, quelle sotte, au camping Jonca Mar, on était au radar
V oici les sanitaires, le lampadaire, notre mini repas, les pyjamas
I l ne rigolait pas, en tout cas… J’étais pliée, amusée et je priais
E h, la lampe de poche  ! Ne me lâche pas !  Il ne restait que ça

R emarquez ! J’aurai pu imaginer, deviner ce qui pouvait arriver
E t je n’ai jamais pensé que ça allait se renouveler, deux ans après
U ne soirée improvisée, peu éclairée, appréciée… mais à moitié
S ur le duvet, posé, un DVD de Walt Disney nous fait frissonner
S ilence, un moustique veut le piquer, quelle danse, il va charger
I l faut se pimenter la vie et savoir l’apprécier, à tous les degrés
E t la mienne, sûrement poivrée salée, me convient… à souhait

*Les commentaires sont clos.