Nuit d’enfer au camping…

N ous étions enfermés, dans notre maisonnée,
U n petit repas vite fait, installés devant la télé.
I maginez ça, et voilà, un filet de lumière filtrait,
T outes fenêtres fermées, le chauffage marchait.

D ‘accord avec vous, on est si bien chez nous.

E t le vent soufflait, le froid frappait à notre porte.
N on, bien au chaud, au dodo avec mon escorte.
F ranchement encor ‘ un très bon moment en or.
E t subitement, on se retrouve tous, dans le noir.
R iez… c’est le compteur, malheur, en plein soir.

A tâtons, je cherche la fameuse lampe de poche.
U ne sortie très risquée pour voir ce qui est arrivé.

C inq minutes après, il pétait les plombs, c’est vrai.
A vec mon pyjama bleuté, mes chaussettes rayées,
M on Dieu ! Je le priais… pour ne pas finir congelée.
P lus de chauffage. Mais ce n’est plus de mon âge.
I l me fallait utiliser, celui au gaz, le laisser allumer.
N ouveauté, belote et rebelote, dix de der et l’enfer.
G agné, nuitée très perturbée et la matinée, crevée.

*Les commentaires sont clos.