Le taureau de l’Aubrac
Publié à 13:26 dans Lozère, ses environs

Le taureau de l'Aubrac

L a rivière prend ses ailes dans la clairière toujours si belle,
E ntre les barbelés, la barrière, en Sète journée printanière.

T out là-haut, le beau troupeau descendait et en tête il y était,
A ccompagné de son harem où sonnait le charmant requiem.
U n gros cou foncé et des yeux noirs… c’était à voir, à revoir.
R egarde-le avancer en se dandinant de son pas nonchalant,
E t le mastodonte bien planté sans honte se laissait admirer.
A vec des “superbes minois peinturlurés”, des stars de ciné,
U ne robe claire et les cornes relevées, ce sont des beautés.

D odues à volonté, assez lestes et plantureuses à souhait… 
E n effet, ces Belles sont des montagnardes et des vraies !

L e long de la baie vitrée, où nous prenons notre déjeuner,

A l’abri du manoir les museaux trempaient dans l’abreuvoir,
U nivers unique enchanté, les veaux aussi se désaltéraient.
B ienvenu sur notre plateau pour déguster l’excellent aligot.
R emercions poétiquement nos hôtes* toujours si élégants.
A grémenté d’un p’tit air d’accordéon et ”vieilles” chansons,
C ‘est vraiment avec un réel plaisir, que nous allons revenir.

Vache et veau de l'Aubrac

* Christian et Arlette BESSIERE,
   Voir poème “Buron du Ché” Nasbinals.

*Les commentaires sont clos.