Le gouffre de Cabrespine (dans l’Aude)

Dans l’Aude, à proximité du fameux pic de Nore,
Point culminant de la montagne noire que j’adore,
Explorez une des plus grandes grottes du monde…
Ouverte au tourisme, mon imagination vagabonde.

Par une magnifique journée… sur ce parking gratuit,
Les camping-caristes stationnent et passent la nuit.
La vaste salle aménagée nous accueille pour visiter…
Produits régionaux et artisanaux… on va se régaler !

Le tunnel de départ se situe dans la jolie boutique.
Un son et lumière magique, écoutez Sète musique.
Eclairage géré par informatique, et très modernisé,
Sas bien étudié, voilà Cécile, nous sommes prêts !

En 1970 deux spéléologues déclarent leur découverte.
En 1988 enfin aménagée… Sète merveille est ouverte.
“La Clamoux” reste asséchée cinq à huit mois par an.
Deux cent cinquante mètres de profondeur… le néant…

Ce gouffre géant nous conduit au 7ème ciel, directement,
En baladant sur les balcons du diable… tout simplement.
Le gour rempli d’eau limpide est alimenté par la cascade,
Beau jacuzzi sans bulles et eau glacée, pour la baignade.

“Coupe du monde de foot… et Statue de la Liberté…”
Et bien d’autres beautés se laissent photographier.
Température à quatorze degrés… été comme hiver,
La salle rouge plus ancienne est riche en sel de fer.

Sous nos yeux médusés, une immense rivière de calcite.
Ocre vif… éclairée… la cascade couleur chocolat m’invite.
Gigantesque, fabuleuse, cette Dame s’expose royalement.
Je l’imagine accompagnée de petits fours, et de diamants.

Au plus profond, l’impressionnante salle des éboulis.
Celle du 7ème ciel est assez difficile d’accès, pardi !
Découvrez petites draperies, bouquets d’aragonites,
Fines colonnes, excentriques, agrémentent la visite.

Sur l’agréable son et lumière… de Jean-Michel Jarre,
Contemplez le plus gros disque rond potelé, si rare.
Stalagmites en choux-fleurs… ou en pile d’assiettes,
En forme de crêpes je ne vous laisse que les miettes…

Afin d’évaluer la profondeur, aussi nous tenir compagnie,
Ce beau mannequin… son va-et-vient… notre ami Rémi.
Casque de sécurité salopette bleutée, il grimpe encordé.
Une fois au sommet, il redescend, son activité à l’année.

Mais que voilà cette chose foncée qui pendouille ?
Est-ce la liane de Jane la tarzane… en vadrouille ?
Ou une corde oubliée… pour plonger dans le gour ?
C’est une longue racine… notre sortie de secours ?

Rendez-vous au tonneau, la délicieuse dégustation.
Ces vins apéritifs aux fruits méritent votre attention.
L’églantier “Gratte-cul”, et la figue “Coucougnettes”,
La meilleure pour la fin… la fraise pour “Galipettes”…

*Les commentaires sont clos.