Le Mandoline Club Cettois
Publié à 12:22 dans In memoriam

Estudiantina cettoise E studiantina… Cettoise !
S ur la jolie photographie,
T u ne le reconnais pas ?
U ne vingtaine d’années,
D es cheveux bien coiffés,
I  l se prénommait, Jean…
A vec un visage d’enfant,
N otez qu’il est charmant,
T out vêtu, noir et blanc !
I  l jouait de la mandoline,
N otes de musique si fines,
A mateur mélomane dans l’âme.

C ‘était vers mille neuf cents…
E t a eu quatre beaux enfants.
T ous des garçons, si mignons…
T reize musiciens… Très bien !
O n l’aperçoit, première rangée.
I  l était choyé mon arrière papé.
S i parfois, vous vous souvenez…
E n parler me le ferait apprécier.

*Les commentaires sont clos.