La Couvertoirade, Cantobre, Jontanels et Millau
Publié à 11:44 dans Aveyron, ses environs

L undi, mi-juillet, on y est déjà retourné,
A la Cité des templiers et des chevaliers.

C ouvertoirade, quelle jolie promenade !
O n développe toutes sortes d’échoppes,
U ne flopée d’artisans et qualité d’antan.
V oici la nuit, plus aucun bruit, ni cui cui.
E nfin ! Oui, mais là-bas, dans le lointain,
R ésonnent les clochettes des chevrettes,
T out, concert d’aboiements, hurlements,
O u en canon, le clôcher et son ding-dong.
I l fallait entendre une mouche voler, elle y était.
R avis de ce “tintamarre”, tous au lit, en fanfare.
A vec entrain, le lendemain, c’est “perlimpinpin”,
D e la belle balade à vélo à la régalade au resto,
E n Aveyron, trop bon, à Nant, c’est tous les ans.

C ontinuant notre escapade, on s’évade de l’embuscade
A vec cette petite route serpentée et si bien goudronnée.
N otez les couleurs printanières, la longueur de la rivière.
T ous ces bouquets de genêts serrés et aussi dispersés,
O u pâquerettes, violettes, coquelicots. Ici, il fait chaud !
B eau hameau, Cantobre et comme il est toujours si sobre !
R emarquez l’impossibilité… de s’arrêter sur le bas-côté,
E t nous l’avions visité, mais attention à vos petits pieds.

J ontanels, direction Meyrueis… Action ? Yes !
O n traverse la ville et les commerces défilent.
N ous allons à Gatuzières, en amont, la rivière.
T out doucement par ici nous attend le Paradis,
A vec l’emplacement… tous ces bons moments. *
N uit divine, non câline, clandestine, j’imagine !
E t on y a eu droit, ma foi, au même “chichois”.
L a traite des biquettes, la fête, leurs clochettes,
S urtout très beau, les cochons et leur concerto.

M aintenant, par ici, à Ste Enimie, ville si jolie.
I nvitation à La Malène et ici, pas de “baleine”.
L ‘endroit magique… Les Détroits en musique,
L e camping, sa piscine, la colline à Les Vignes.
A Millau, vélo, resto, au dodo, ce n’est pas trop !
U n super tour, quelques jours valent le détour.

* Voir Jontanels, à la ferme, tous les jours
*
Mon petit nid douillet

*Les commentaires sont clos.