La grotte des Demoiselles (34)
Publié à 18:36 dans Grottes, rivières souterraines...

Par une belle journée pluvieuse, coule la rivière radieuse.
Après St Bauzille de Putois, la visite reste un bon choix.
Pendant deux kilomètres serpentés de route goudronnée,
Verdure, habitations, arbres, cyprès, se laissent admirer.

A sens unique, ce magnifique lieu aux plantes aromatiques,
Iris, agaves et yuccas complètent bien ces cieux idylliques.
Garez-vous sur le parking aménagé, et puis de chaque côté,
Soixante-trois marches pavées, vous attendent du bon pied.

Cette grimpette nous entraîne, à la gymnastique improvisée,
Admirant ce splendide point de vue de la majestueuse vallée.
La belle vallée  de l’Hérault... le Pic St Loup, de bout en bout,
A peine voilés par Dame pluie qui nous a arrosés, d’un coup.

Les grilles en fer blanc s’éveillent, dans un bruit infernal.
Quelques marches donnent sur l’immense parvis original.
Des larges panneaux… où trônent des affiches bariolées,
Petites ballades ou escapades, grottes, jardins à visiter.

Accueil très sympathique dans cette charmante boutique,
La cafétéria nous tend les bras… en cet endroit magique.
Pierres précieuses, splendides bracelets, colliers colorés,
Bonbons, miel, glaces variées, cafés… boissons alcoolisées.

Apéritifs melon… turluttes au chocolat… fleurs de sureau,
Coucougnette figues… galipette fraises, mûre… coquelicot…
Pour les petits enfants, superbes livres, coloriages géants,
Pour les grands, tasses… cartes postales, guides et plans.

Les deux wagons du funiculaire grimpent jusqu’au 7ème ciel.
Reconstitution d’ours de caverne, à gauche, dans le tunnel.
Une énorme peluche au pelage très noir si impressionnant,
Pour deux mètres cinquante et cinq cents kilos, terrifiant.

Quand mon regard se pose dans la cavité, le souffle coupé,
Majestueuses colonnes élevées, fines draperies dentelées,
Splendides méduses… belles orgues… fistuleuses, bonjour !
Quelle dèche une grotte si sèche, mais il n’y a pas de gour ?

Une colonne de dix mètres de haut et quinze de circonférence,
Dans ce long passage assez étroit… Martial mène la danse.
Le berger tombé au fond du puits voyait trente-six chandelles,
Mais avec sa bougie allumée, il imagina trente-six demoiselles…

Pour aménager la grotte, plus de quinze années de durs travaux.
La salle de l’entrée naturelle, un trou avec ses tourbillons d’eau.
Les plongeurs ont retrouvé dix galeries, quel magnifique cadeau,
Mais on ne connaît pas encore la totalité de ces grands réseaux.

La généreuse et richissime salle, de la “Cathédrale souterraine”
Nous laisse découvrir un décor de rêve époustouflant, l’aubaine.
Nombreuses orgues imposantes règnent partout en châtelaines,
En plus, la stalagmite de la “Vierge à l’enfant” demeure la reine.

Au son de l’orgue, qui nous transporte en ce monde émerveillé,
Le mur aux mille colonnes tranquillement se laisse photographier.
Une fontaine à chantilly blanche et scintillante m’invite à passer…
Dans certains recoins, plusieurs petits villages restent illuminés.

Petits et grands imaginent et entrevoient… tout ce qui leur plaît.
Un voile transparent dévoile quelqu’un sur une grosse cylindrée,
Gros mammouth, figurines, Tour de Pise, totem… et bison blanc,
Une piste de Bobsleigh de vingt-trois mètres de long, si tentant.

Une palanquée de colonnes en draperie fine, de longues voilures,
Une flopée de méduses dodues, la couleur blanche, calcite pure.
Gris bleu noir, correspondent à de la suie qui se pose sans bruit,
Et l’ocre c’est l’humus colorant les concrétions… qui nous séduit.

L’avancée de cinq tonnes ressemble à un gigantesque crocodile.
Nous arrivons enfin ! à la belle salle de la musique… tous styles.
Des “stalagophones” et gros Tamtams vous tendent leurs bras,
Car le plus gros sponsor très connu, porte le nom de sparadrap.

Un certain nombre de marches que nous avons oublié de compter,
Ces rampes humides… ces couloirs cimentés, tous tête baissée,
Le parcours du combattant, sans pour autant claquer des dents,
A bénéficié de commentaires intéressants d’un guide charmant.

Ecoutez bien la dernière légende… de notre cher accompagnateur,
“Votre vœu sera doublement exaucé si”…… cela fait son bonheur.
Les huit cents mètres de féerie magique nous ont tous enchantés,
Et Nounours bien caché, nous suit des yeux jusqu’à notre arrivée.

Site de la Grotte des Demoiselles »

*Les commentaires sont clos.