2 jours fantastiques au Futuroscope à Poitiers (mai 2015)
Publié à 14:03 dans Divertissements

Effarés par l’affluence de la foule, qui, sagement, patiente,
Tickets en main avec code barre les petits s’impatientent.
Notre gigantesque paradis relève enfin son immense grille.
A neuf heures et demie, se glissant comme des anguilles,

Direction “danse avec les robots”,  ah mon dieu, la peur !
Niveau moyen, tête en bas pattes en l’air, le cri du cœur.
Située dans un fauteuil assez raide, toujours  accrochée,
Danser à sept mètres de hauteur ? Quelle idée d’y aller !

Et vas-y que je te remue, très secouée comme un prunier,
Du début à la fin, une palanquée de hurlements saccadés.
Ensuite… évidemment… j’enchaîne “Arthur l’aventure 4 D”.
Sans connaître leur situation… suivons ces gens pressés.

Lunettes chaussées, siège remuant à la vitesse grand V,
Au Royaume des Minimoys ma course n’est pas gagnée.
La jolie coccinelle, les mouvements assez synchronisés,
En avant l’aventure, manière cool pour débuter la journée.

Sous ce dôme Imax 3 D, avec “sous les mers du monde”,
Si apprécié… mes minutes se transforment en secondes.
Des profondeurs marines… aux créatures extraordinaires,
Plongés dans ces abysses en ce charmant documentaire.

Mission consacrée aux animaux, voilà “destins sauvages”,
Orangs-outangs, éléphants… il en faut pour tous les âges.
Après cette matinée… “Découvertes… grands spectacles,
Sensations fortes”,  arrive la pause déjeuner… ô miracle !

En pleine digestion… le super jeu du “huitième continent”,
Ballottés sur un scooter des mers, on nettoie les océans.
Adolescents et grands parents, s’en donnent à cœur joie,
Tirer plus vite que son ombre, alors là, j’ai mal aux doigts.

Montant dans “la gyrotour”, de cet observatoire circulaire,
Quarante cinq mètres du sol, un panorama spectaculaire.
S’en suit un show d’illusions époustouflant, voici “Imagic”,
De la magie dans toute sa splendeur, mais où est le hic ?

De planète en planète… ce voyage avec “le petit prince”.
Plateforme vibrante, effets sensoriels… voilà, j’en pince.
Maintenant soufflons un peu, vive la pause quatre heur’,
Ces activités ainsi variées m’apportent que du bonheur.

“Les ailes du courage”, fabuleuse épopée phénoménale,
Réalisée en 3 D, touchant les pionniers de l’aéropostale,
Puis l’histoire vraie d’un éminent pilote aux commandes,
Pris au piège, en plein cœur de la Cordillère des Andes.

“Festival du Dynamique”, primeur que nous découvrons,
A bord de sièges en mouvement, voici le grand frisson.
Confortablement installés, dans ce planétarium original,
Quelques “chocs cosmiques” vus d’un œil très spécial.

Et “La vienne dynamique”… ma préférence qui déménage.
Perdu dans l’express, ce jeune homme va à son mariage,
Rencontre d’embûches, d’amis, il court vers son Amour.
Participation à un réel rallye touristique rempli d’humour.

Pour chaque éternuement, toute la salle reçoit de l’eau,
On bascule, vire à droite à gauche… je crie encore trop.
Virages serrés, palissades enfoncées… mais attention !
Deux chevaux rouge, moto, ruelle, pont…  que d’action !

Repos, repas dans le “carioca”, la soirée n’est pas finie.
Vingt et une heures trente… dans l’amphi théâtre, assis,
Juste à la tombée de Dame nuit, soudain, plus un bruit,
Une scène aquatique prodigieuse, imaginaire me séduit.

Au cœur de la légende du petit elfe volant… Bat-Ouka,
Effets pyrotechniques, lasers, projections, tout là-bas,
Rêves, apparitions, jets colorés… grandiose, magique,
“Lady O” dévoile son spectacle nocturne si magnifique.

Pleine lune, fées… bras de Morphée. Et toujours prêts,
Savoir apprécier, savourer la seconde agréable journée.
Même scénario, même attente… la grille, le code barre,
Tous se précipitent vers le sommet, largue les amarres…

La danse avec les robots mais sans un cri cette fois-ci.
Très fière… un retour à la Vienne dynamique, on sourit,
Je ris jaune ça c’est sûr, le plaisir vaut son pesant d’or,
En ce gigantesque endroit qui dévoile tous ses trésors.

J’allais oublier  ”la machine à voyager dans le temps”,
Attraction primée… une heure d’attente, c’est gênant.
Heureusement, astuce solo en guise de bouche-trou,
Monter à bord du train très génial, avec des lapinous.

En compagnie de lapins crétins, cette fiction déjantée
Avec lunettes 3 D, décors… effets spéciaux à volonté.
Un tour de chorégraphie en ce centre d’entraînement,
Nouveauté “L’Aréna”… sport, maints divertissements.

Bon déjeuner, sieste sur l’herbe en ce midi ensoleillé…
Quatorze heures “Les mystères du Kube”, La beauté.
En exclusivité sur la grande scène un cube endormi,
Un harmonieux spectacle vivant…  une pure fantaisie.

Ce dé universel, surprenant, aux cadres chatoyants,
Des vidéos projecteurs et surprises… très envoûtant.
Douze artistes polyvalents tant danseur qu’acrobate,
Création, costumes, musique originale… on s’éclate.

Notre première visite… par curiosité… pour l’originalité,
Placés au milieu de l’immense salle,  yeux écarquillés.
La seconde… trois heures plus tard, deuxième rangée,
Vue de très près, celle-ci a été différemment appréciée.

Avant cette charmante balade, passons à la boutique.
Quelle jolie palanquée, d’idées cadeaux fantastiques !
Flânerie dans l’allée, avec de belles photos affichées,
Un personnel comblé car tout le monde est répertorié.

Fin de soirée, l’appétissante pizza nous tend ses bras.
Lentement, doucement, la douce féerie guide nos pas.
Ce sublime conte “Lady O” enchante petits et grands,
Encore, ensemble, pour cet ultime et éternel moment.

*Les commentaires sont clos.