Jumelage des harmonies de Lansargues et Dossenheim (2007)
Publié à 0:04 dans Harmonies variées

Dossenheim

D éfilés de valises, débordés de bises, la surprise !
O n repart avec Thierry… et en car, pas de souci.
S ouriant, patient et plein d’attention, sa vocation.
S uivant les recommandations, vivant l’exaltation,
E n compagnie de mes amis, la belle vie, c’est ici !
N otre maire et l’anniversaire, notre vocabulaire,
H onneur au jumelage et bonheur que l’on partage.
E ntre nous, je ne vous raconte pas tout, c’est chou,
I l m’en faudrait davantage, bien plus qu’une page,
M erci à l’Harmonie, qui nous réunit, dans ce pays.

Ladenburg

L a visite, vendredi, commence par un site très joli,
A vec un beau château d’eau de 40 mètres de haut.
D evant le bel hôtel de ville, la petite place de style,
E ternelle fontaine, soldats romains et statues enfin.
N ote le Palais épiscopal et l’anecdote du scandal’…
B ouche bée ! Frissonnez dans la crypte aménagée.
U ne habitation a une histoire, action et mémoire…
R egardez ce décor et écoutez ce milord, d’accord ?
G agnez et devinez… l’inventeur de l’automobile ?

Mannheim

M ais après la pause… à la Roseraie, il nous dépose,
A u centre-ville, tranquille, on se faufile, c’est facile.
N ous marchons en faisant attention aux tramways,
N ous visitons, dans le vent, les églises du moment.
H eureux et joyeux, cet après-midi me ravit aussi,
E t le club des 5 sétois, comme la main, les 5 doigts.
I l faut rentrer à la maisonnée car on nous attendait.
M ême l’agréable soirée fut très appréciée, à souhait.

Heidelberg

H onorer la dame avec l’escorte, la rame nous emporte.
E lémentaire, le funiculaire rouge et tiens toi, ça bouge.
I l faut grimper au château, admirer le grand tonneau.
D e là-haut, un regard si beau, les remparts, le Neckar
E t le Vieux Pont, ses arcades et d’un bond, il gambade.
L es immenses cours et l’affluence de ces grands jours,
B outade et visite achevées, balade et limites dépassées.
E ncore promener ? Mais on l’adore, il prend son pied.
R etour programmé et bonjour, bon déjeuner à volonté.
G rande répétition, demande d’attention et application.

Lansargues

L ‘harmonie, en rond… s’installe dans le fond de la salle,
A vec un répertoire assez varié, les accessoires y allaient.
N otre chef Patrick s’est présenté derechef à notre public,
S ur son petit discours approuvé, “pour Aline, on a joué”.
A bsolution, bénédiction de Monseigneur au grand cœur,
R ythmé, endiablé, le Big Band allemand est dans le vent.
G roupées et pêle-mêle, les belles musiques. Magnifique !
U ne soirée bien partagée, soirée d’adieux, vers les pieux,
E t merci à Hermann et Hildegard Fischer*, mes logeurs.
S ur l’acrostiche improvisé, pour ma biche, mille pensées.

* Fischer : prononcer Fischeurs

*Les commentaires sont clos.