La grotte de Clamouse…
Publié à 12:10 dans Grottes, rivières souterraines...

Située au cœur des magnifiques Gorges de l’Hérault,
La promenade sur le superbe Pont du diable, ce joyau.
Un petit cours d’eau sommeille… à l’intérieur de son lit,
Immobile, stagnant, reposant, quel incroyable paradis !

En compagnie des sublimes vignobles en maturation,
Garrigue parfumée… abritant faune, flore, d’exception.
Entre les splendides villages, Saint-Guilhem-le-Désert,
Puis Saint-Jean-de-Fos… se niche un fabuleux univers.

Une kyrielle de hautes marches, un sentier botanique,
Ou le cheminement cimenté, avec accès à la boutique.
Succulents vins… apéritifs… produits du terroir variés,
Peluches, pierres précieuses, cartes, mugs, porte-clés.

Il m’aura bien fallu deux visites… afin de tout conter.
Bastien et Camille, mes anges-gardiens très sollicités.
Le meilleur film projeté sur les crues, impressionnant,
De 0 à dix par an, Dame pluie se lâche régulièrement.

L’écran mystérieux suspendu, l’espace de projection,
Huit minutes d’explications, formation de concrétions.
Cette merveilleuse cavité, son importante résurgence,
L’histoire de la goutte d’eau… qui mène ainsi la danse.

Neuf cents mètres… de galerie aménagée, sécurisée,
A gauche au sol, la gaine étanche, plastifiée, colorée.
Eté comme hiver, une température de quinze degrés.
Consignes : photos sans flash… enfin restez groupés.

Dès son ouverture cette élégante plaque manuscrite,
Sept noms d’explorateurs dénichant ce plaisant site.
Pénétrons le long du labyrinthe, basculez votre tête,
Ciselé par les flots, fin ouvrage de dentelle discrète.

Entrevoyons de ce côté la plage de sable dolomitique.
Deux aquariums d’animaux cavernicoles fantastiques.
Ils séjournent… meurent, dans ces grottes magiques.
Astyanax, sorte de poisson d’eau douce, du Mexique.

Protée cousin de la salamandre son ami de Slovénie,
Aveugles, dépigmentés, atrophiés, vivent au paradis.
Approvisionnés de vers de vase tous les douze jours,
Divines apparitions, saluons-les d’un amical ″bonjour″.

Cette partie sportive offre la fermeté à nos fessiers,
A l’identique d’autres merveilles, myriade d’escaliers.
Quelques sièges tendent leurs bras pour nous poser,
Tandis que le légendaire son et lumière doit débuter.

Plongés dans le noir… là, je frissonne d’excitation,
Savourant l’harmonieux Magnificat, en communion,
Ces éclairages illuminant les majestueuses beautés,
Etonnant spectacle vers ces deux orgues dévoilées.

Un gigantesque plafond aux millions de fistuleuses,
L’impressionnante colonne, cassure avantageuse.
Délicat disque de calcite et subtile coulée calcaire,
Aérienne aile d’ange, aux couleurs extraordinaires.

A la Salle-à-manger, dévorons, avec nos mirettes,
Accoudée à la rambarde, un point de vue de fête.
Nos premiers spéléologues prenaient ici les repas,
Buvaient l’eau du lac souterrain au gour que voilà.

Le vécu de Michel Siffre… son aventure capitale.
Piles de tasses, gracieuses stalagmites originales.
Découvrez ainsi le trésor du célèbre couloir blanc,
Brillants cristaux d’aragonite purs tel un diamant.

Cette exceptionnelle bijouterie, quelle renommée.
Que dis-je ? Une joaillerie… orfèvrerie… réputée.
La coupelle en verre où tombe notre goutte d’eau,
Calcite récupérée en vue d’expériences, chapeau !

Ecoute l’émouvante légende, datant du moyen-âge…
Plongés dans l’obscurité, placés devant le passage,
A la lumière rayonnante, la méduse en profondeur,
La phénoménale damoiselle exhibe… ses rondeurs.

Regroupant à elle seule, la diversité des cristaux,
Aragonite… draperies… stalactites, quel tableau !
Salle rouge, fontaine chocolat dédiée aux enfants,
Moi j’y ai vu une avalanche de glaces, désaltérant.

Folie humaine, large tunnel creusé en huit mois.
Surtout n’oubliez pas votre guide cela va de soi.
Émerger de ce boyau divin, retrouver la chaleur,
Une heure vingt au frais et l’ivresse du bonheur.

Site de la grotte de Clamouse

*Les commentaires sont clos.