Deuxième week-end, musical
Publié à 14:50 dans Perpignan, ses environs

S autant du lit, sans souci, à Perpignan va mon esprit,
A vec l’autoroute et en une heure et demi, nous y voici.
M atinée vite passée, repas bien apprécié, on s’envolait
E n voiture, à vive allure, Villeneuve de la Raho, si beau.
D écouvrez la revue cabaret, Tour du Monde[1], j’abonde,
I maginez les danses, costumes, en transe, les plumes.

L es danseurs, danseuses, le transformiste, tous en piste,
A ccompagnent ce magnifique après-midi tout en musique.

S i tu veux l’écouter, Gilles Pellegrini, le voilà, à Claira.
O h, toujours en blanc, si pimpant, la trompette en fête,
I l anime l’apéro, joue Rio Bravo, paso et le bal, normal.
R epas sympa, pizza arrosée, on va au Radio’ Crochet,
E t quitte ce très bel orchestre. On s’invite à Pollestres.
E ntrons aux chansons, Made in France mène la danse.

D ans la matinée ensoleillée, le grand marché bariolé,
I l est situé Place Cassanyes[2], j’y vais, j’ai la cagne.
M ais à la fête de la Saint-Sébastien, l’entrain revient.
A ller faire la fêt’ à Ille sur Têt, mais sans les paillett’.
N otez ce groupe, Jean-Marcel, ses musiciens, tiens,
C hantant, imitant notre Johnny National, International.
H abitué de la scène, comblé, le mécène se déchaîne,
E t une douzaine de tubes s’enchaîne à perdre haleine.

A près la pause, l’osmose, tout en symbiose, j’explose.
P our Lui et sans bruit, on resterait là, ici, toute la nuit
R ien que l’admirer, l’écouter chanter et se le “dévorer”
E t sa voix suave et posée, vois, il était brave et adulé,
S on charme, son physique… et son arme, la musique.

M algré sa belle vie, les soucis… le paradis l’a accueilli,
I l y a déjà trente deux ans mais il est toujours présent,
D e Mike Brant et Claude Aréna*, il n’y a… qu’un pas,
I l l’a franchi, a tout de lui et son sosie, c’est pour la vie.

M agnifique après-midi d’émotion rempli de sensations,
U n charisme, un magnétisme, un réalisme, on y était.
S on répertoire bien chanté en nous faisant participer,
I l nous faisait revivre, avec tendresse, notre jeunesse.
C adeau trop beau et merci, ici aussi, à la municipalité.
A ux alentours de Perpignan, bonjour les bons moments,
L ‘on y descend souvent, surtout avec ce si beau temps.

Claude Arena, sosie de Mike Brant… Claude Arena - Hommage à Mike Brant

[1] http://www.theworldtour.com.fr/ trop beau, à visiter…
[2] Cassanyes, se dit Cassagne

*Les commentaires sont clos.