Les caves de Roquefort Société
Publié à 12:09 dans Aveyron, ses environs

Regarde les jolies brebis...Le site de Roquefort

L e grand parking pour carioca* nous tend ici les bras.
E n vélo, la belle côte là-haut, nous fait courber le dos.
S ociété ! C’est la cave Société que nous allons visiter.

C her à mon palais, c’est le préféré, comme le perroquet.
A vec ses escaliers, la salle d’accueil, bon pied, bon oeil.
V itrage et fenêtres bois, photos, plantes, ce sont les rois.
E ntrons et suivons la guide, Amandine, notre colombine.
S ur le banc, assis dans la pièce fraîche, on se dépêche.

D e la maquette animée apparaît la montagnette effondrée,
E nsuite, la naissance de la ville de Roquefort, la ville en or.

Les caves de Roquefort

R egarde ! Les jolies brebis race Lacaune nous le donnent.
O ui ! Je parlais du lait cru, entier, prêt à être ensemencé.
Q ui connaît le Penicillium Roqueforti ? Il est né, et vit ici.
U ne fleurine, d’un kilomètre de long, lui sert de poumons.
E merveillés, ces failles naturelles sont belles, si rebelles.
F ilons vite vers la salle de projection, revoir la fabrication.
O n assure 90 % d’humidité ; la température à 10 degrés.
R avis, le son et lumière, dans cette jolie cave, de pierre,
T andis que… la légende du jeune berger, nous fait rêver.

Fromage de Roquefort

S ouvenez-vous du procédé, caillé moulé, égoutté salé.
O nctueux à souhait et crémeux à volonté, c’est le pied.
C haque maître affineur est l’esclave de sa propre cave.
I l faut savoir que l’affinage de ce fromage vaut le voyage.
E t ses trois maîtresses sont bichonnées, en princesses,
T outes bien baptisées mais je ne veux rien vous dévoiler.
E nfin pour clôturer, la bonne dégustation, le joli musée.

* Appellation de notre camping-car

*Les commentaires sont clos.