Un si charmant petit village, Bages et son étang
Publié à 9:55 dans Aude, ses environs

U n étang où murmure le vent, le moment d’une cure au printemps.
N aturelles, ces barques si belles, colorées, couchées sur le côté.

S ur le ponton assez long suivons ce bateau qui se met à l’eau.
I l y a la faune nécessaire et nous voilà situés en zone portuaire.

C yclistes sur la piste, les promeneurs trouvaient le bonheur.
H avre de paix, un chat tigré se prélassait sur l’herbe coupée.
A rrivés près des filets, nasses et orteils se doraient au soleil.
R avissants escaliers, à pieds, au coeur du village, courage !
M oi aussi j’en suis ravie. Je voulais le visiter car il est si joli.
A gréables ruelles coquettes, adorables fidèles maisonnettes.
N otez les volets tout en couleur, une flopée de jolies fleurs.
T aquinons la rue du môle de Montfort, “pas Dole ni Montfort.”

P lace pavée bien harmonisée, bancs dispersés à volonté,
E ntrons vite dans ce joli bistrot et buvons un petit apéro.
T élé, escaliers, canapés, lumières tamisées, tout y était.
I nstallés sur une table en bois et pas de sable cette fois.
T ranquillité, charmés par ce coin ombragé, on se reposait.

V oici la porte du cadran solaire, nous y voilà, un élan solidaire.
I maginez l’entrée de ce bourg fortifié… comme si vous y étiez !
L es maisons s’emboitent et s’étagent dans ce charmant village.
L es doyennes plus anciennes, aspect pittoresque chevaleresque.
A dmirez cette belle église et ces quatre chapelles si exquises.
G ardons la fraîcheur, la lueur, les statues, si bien entretenues,
E ncore des tableaux, des vitraux et que de l’or, c’est trop beau !

B ien sûr ! Le panorama magnifique nous tend ses bras magiques.
A ccédez aux escaliers tarabiscotés* pour le sentier recommandé.
G agné ! Celui de la falaise, elle est mauvaise et, gare au malaise !
E ntre les barrières les projecteurs, sans manière un coup de coeur
S urtout, à la nuit tombée, d’un seul coup, l’édifice luit et apparaît.

E merveillés, nous redescendons, clopin clopant, avec le vent.
T out ce varech si sec, la plage, les petits cailloux sont partout.

S i vous levez la tête, contemplez le bâtiment surplombant l’étang.
O rchestrée en cadence, la barquette encordée danse, se balance.
N ous respirons l’iode, c’est la bonne période… le dernier épisode,

E t quantité de petits filets ne demandent qu’à retravailler.
T ous ces détails… l’attirail du pêcheur, des durs labeurs,
A vec ces caisses renforcées, toutes les bouées bariolées…
N ous entendons par ici, de l’animation, des exclamations.
G agné, les boules claquent, la débacle, on rit, c’est la vie.

* tarabiscotés : mal foutus, tordus

*Les commentaires sont clos.