Les chalets Saint-Hugues
Publié à 10:05 dans Jolis flocons de neige

L  ’histoire de nos vacances commence par une foire, organisée, s’il vous plaît
E  t notre arrivée aux chalets où nous étions tous gelés, frigorifiés et congelés,
S  uivie de l’alarme incendie, le bus et ses petits soucis, nous étions tous ravis.

C  ’est une bonne équipe que nous formions, nous avions la même passion.
H  a ! Super Robert, notre expert, Thierry, lui aussi, mais surtout pour le ski.
A  vec Fanfan, Maryse, Marie, on a bien ri et le Père Bernard un peu à l’écart.
L  e duo Jo-Véro, toujours cul et chemise mais ça vaut bien une grosse bise.
E  t toutes nos parties de tarot bien animées où je m’appliquais et j’en rêvais.
T  oujours les bons plans, on m’appelait fréquemment et je gagnais souvent.
S  urtout le Roi de Pique, car moi, j’ai ma tactique, et qui s’y frotte, s’y pique.

S  ourions, c’est le réveillon, l’animation, les cotillons, l’évasion et la tentation.
A  rmand et son acrostiche ! Eh, oui, ma biche, ici, on n’est plus à la corniche !
I  l fallait bien se surpasser, pour fêter la nouvelle année qui allait commencer.
N  otant que le chef d’orchestre a goûté, apprécié et digéré… la téquila frappée
T  andis que nous nous amusions, la neige nous tombait dessus à gros flocons.   

H  a, nos belles vacances d’hiver et vivement que l’on recommence à la mer.
U  ne semaine, juin, une en septembre, avec des musiciens pour les anciens.
G  agnons ce défi déguisé en pari, et nous aurons la belle vie, ici, au Paradis.
U  ne bonne partie de pétanque, de ping pong, randonnées et musique variée ;
E  t tarot, rami, perroquets, activités, tout à volonté ; Enfin, on peut s’éclater.
S  i seulement c’était vrai. A la retraite, moi ? mais je compte bien en profiter.

*Les commentaires sont clos.